La fabrique du sensible

Exposition présentée au centre Caravansérail (Rimouski, Québec) du 26 mai au 3 juillet 2022.

La fabrique du sensible s’intéresse aux rapports temporels et affectifs qui lient l’être humain à la nature. Respectant le rythme lent nécessaire au travail de la terre et à la construction textile, Cassandre Boucher utilise le tissage pour faire écho à la pratique du jardinage. Par désir de revaloriser les déchets textiles d’atelier, elle a découpé de vieux t-shirts en lanières, amassé des bouts de ficelle et apprivoisé la laine de mouton brute. Le motif de la traditionnelle catalogne québécoise devient une trame de fond permettant de tisser une relation sensible au végétal. Chaque fil de trame rend visible l’action lente et répétitive à laquelle se soumet l’artiste. Chaque fil de trame permet aussi à l’image d’apparaitre, devenant le geste d'une main verte qui rappelle l’interdépendance de l’humain et de la culture vivrière. Si l’industrialisation de masse a provoqué un certain étouffement des savoirs-faire traditionnels et artisanaux de nos sociétés occidentales, La fabrique du sensible rappelle que par leur qualité immersive, ces pratiques permettent aussi la construction de liens sensibles avec notre environnement.

Merci au Conseil des arts du Canada ainsi qu'au Conseil des arts et des lettres du Québec pour leur soutien.

Réalisation : Symbole Cymbale